Fiche La gestion alternative la fiche fiscalité

La fiche fiscale : la gestion alternative la fiche fiscalité ? : les explications Adhésion sans engagement


Prévisionnel certifié à 125 € HT
Pour vos financements bancaires
démarrez
Comptabilité dès 25 € HT Mensuel
Visa fiscal compris
démarrez

Bilan annuel certifié dès 300 € HT
démarrez

Logiciel de comptabilité en ligne gratuit
s'inscrire
VOTRE Expert

La gestion alternative la fiche fiscalité

Recherche :

La gestion alternative

THÈME : banque
168 caractères
temps de lecture : 2 minutes

Née dans les années 50 aux Etats-Unis, la gestion alternative est une gestion de portefeuille appliquée par certains fonds d'investissement; appelés hedge funds ou fonds spéculatifs.

Ce modèle de gestion ne se base pas exclusivement sur les placements en obligations ou en actions. Autrement dit, elle n'est pas uniquement rattachée aux marchés financiers.

La gestion alternative s'ingère sur différents  marchés : le marché des devises, des oeuvres d'art, des matières premières, de l'immobilier et les entreprises non cotées.

Cette technique de gestion se distingue également par le recours à la vente à découvert, à l'arbitrage et à tous types de produits dérivés avec effet de levier.  

banque




Peu importe l'évolution des marchés financiers, l'objectif des hedge funds consiste à réaliser annuellement une performance absolue.

D'ailleurs la particularité de la gestion alternative réside dans le fait de générer de la performance même si un marché est en descente.



À ce titre, la vente à découvert, également nommée "selling short" est une des techniques de gestion alternative.

Seulement réalisable par le truchement d'un compte-titres ordinaire.



Elle permet à un investisseur de "travailler" des actions qu'il n'a pas en portefeuille : l'investisseur vend immédiatement une action qu'il ne possède pas en espérant qu'elle perde de la valeur.

S'il a vu juste et que le prix a diminué, il peut racheter le titre au comptant et empocher la différence.

Cette stratégie leur permet de spéculer ou de couvrir une position.





Egalement répandue sur les marchés, le long/short se base sur l'analyse technique et sur l'étude des forces et faiblesses des entreprises. 

Concrètement, l'investisseur long/short adopte souvent un biais acheteur ou vendeur dans ses prises de positions.

Il mise ainsi sur les deux tableaux :  il parie sur l'évolution des marchés et en même temps se concentre sur les écarts émergeants entre différents titres.





Quant à la gestion "event driven", il s'agit de profiter des changements qui interviennent dans la vie des entreprises (changement des propriétaires, rachat des minoritaires)  pour générer des opportunités d'investissement.







Stratégies d'arbitrage, Trend Following et global macro sont d'autres stratégies alternatives
posté le
Corrigé le 2020-02-07

Toutes les fiches fiscales >>