Fiche Gestion des risques en liquidité ALM

Pour une entreprise, ne pas gérer son risque, c'est non seulement manquer d'un outil puissant d'aide à la décision, mais c'est Adhésion sans engagement
Création gratuite
Entretien fiscal compris
créez

Logiciel de comptabilité en ligne gratuit
s'inscrire
Comptabilité dès 24.9 € HT Mensuel
Visa fiscal compris
démarrez

Bilan annuel certifié dès 299 € HT
démarrez
VOTRE Expert

Gestion des risques en liquidité ALM

163 caractères
temps de lecture : 2 minutes

Pour une entreprise, ne pas gérer son risque, c'est non seulement manquer d'un outil puissant d'aide à la décision, mais c'est également hypothéquer la qualité de ses résultats et mettre en péril sa solvabilité et sa pérennité.



Cette question est particulièrement délicate dans le domaine bancaire.

Il existe une multitude de risques qui peuvent se présenter sous diverses formes.

Ils sont en interrelation les uns avec les autres.

Une identification pertinente des risques, une bonne cartographie et le choix d'une méthode idoine constituent le préalable à une gestion des risques financiers efficace.

En la matière, différentes méthodes de couverture contre le risque existent.

Mais, ces dernières années, les entreprises et particulièrement les banques ont eu recours à l'Asset and Liability Management (ALM) ou la gestion d'actif passif qui est un dispositif efficace de gestion des risques financiers.

Le risque de liquidité peut être fatal pour une banque dans le cas de survenance sérieuse.

Il touche d'une part à la réputation de l'établissement qui se doit de toujours donner une illusion de liquidité omniprésente à ses créanciers, et d'autre part, menace la viabilité du système bancaire tout entier à travers la propagation systémique de l'illiquidité.

Le comité de Bâle a donc émis des recommandations spécifiques à ce sujet à travers des principes qu'il juge nécessaires pour un pilotage optimal de ce risque.

Le risque de liquidité se matérialise lorsque la banque est en incapacité d'honorer les engagements contractés lors de leur exigibilité.

Il résulte donc des décalages entre les différents flux de liquidité à travers tout le bilan bancaire.

Les méthodes des gaps ou impasses fournissent des indicateurs efficaces des positions futures en termes de liquidité.

Cependant, elle nécessite l'étude de chacun des postes du bilan, que ce soit au niveau des ressources que des emplois, afin d'évaluer ses propriétés de liquidité.

posté le
Corrigé le 2020-06-12

Mots clefs en rapport :
méthodes agiles méthodes agiles forces méthodes agiles méthodes agiles méthodes agiles méthodes agiles gestion risques liquidité forces méthodes méthodes agiles agiles méthodes cycles courts résultat final gestion risques risques liquidité forces méthodes agiles gestion cycles courts membres résultats validation étape résultat final cours produit fonctionnalités collaboratif ressources nécessaires entreprises risques liquidité alm particulièrement bancaire efficace banque bilan

Questions en rapport :

Toutes les fiches fiscales