Fiche Qu'est ce que la Contribution Sociale Généralisée CSG ?

La fiche fiscale : qu'est ce que la contribution sociale généralisée csg ? : les explications Adhésion sans engagement


Prévisionnel certifié à 124.9 € HT
Pour vos financements bancaires
prévisionnel
Comptabilité dès 24.9 € HT Mensuel
Visa fiscal compris
démarrez

Bilan annuel certifié dès 399 € HT
démarrez

Logiciel de comptabilité en ligne gratuit
s'inscrire
VOTRE Expert

Qu'est ce que la Contribution Sociale Généralisée CSG ?

THÈME : fiscalité
130 caractères
temps de lecture : 1 minute
La Contribution Sociale Généralisée CSG est un impôt mis en place pour participer au financement de la sécurité sociale. La CSG est prélevé sur les revenus des personnes résidant en France.

Au total, le taux de CSG représente 7,50 % des revenus d'activité 6,20 % des revenus du chômage,6,60 % des retraites (3,80 % pour les personnes non assujetties à l'impôt sur le revenu8,20 % des revenus du patrimoine et de placement9,50 % des revenus des jeux.

fiscalité


La contribution sociale généralisée en abréviation CSG est un impôt crée dans la loi des finances en 1991,pour objectif de participer à la protection sociale.il fait part de l'ensemble des cotisations sociales en France, à la différence des autres types de cotisations qui portent sur le revenus d'activité et de remplacement , la CSG porte également sur les revenus de patrimoine, les produits de placement.

Généralement la CSG est prélevée à la source sur les différents types de revenus, c'est automatiquement fait par l'employeur ou tout organisme qui verse le revenu.

Elle est recouvrée par les deux organismes, l'URSSAF et l'administration fiscale, l'URSSAF dans tous ce qui concerne les revenus d'activité et l'administration fiscale dans tout ce qui concerne les revenus du patrimoine. Le taux de prélèvement de cette contribution diffère selon le type de revenu, plus le revenu est faible, plus le taux appliqué est bas.

Pour les revenus d'activité la CSG est calculée sur la base du montant brut des revenus suivant, à savoir les salaires, les primes et indemnités diverses, les avantages en natures ou en espèces.

Pour les revenus de remplacement le prélèvement est fait à la base des allocations de chômage, de préretraite et de retraite, les pensions d'invalidité et indemnités diverses. La prélèvement de la CSG est contestable du fait qu'il alourdit la charges des cotisations salariales et augmente le coût du travail, et revêt un caractère de manque de légitimité du fait qu'il est supportée par les salariés seulement, mais généralisée à tous les résidents en France, du fait que l'idée principale de la CSG est la diversification des modes de financement de la protection sociale.
posté le
Corrigé le 2018-04-18

Toutes les fiches fiscales >>