Fiche L'effet de richesse la fiche fiscalité

La fiche fiscale : l'effet de richesse la fiche fiscalité ? : les explications Adhésion sans engagement


Prévisionnel certifié à 124.9 € HT
Pour vos financements bancaires
prévisionnel
Comptabilité dès 24.9 € HT Mensuel
Visa fiscal compris
démarrez

Bilan annuel certifié dès 399 € HT
démarrez

Logiciel de comptabilité en ligne gratuit
s'inscrire
VOTRE Expert

L'effet de richesse

159 caractères
temps de lecture : 2 minutes

L'effet de richesse est un terme économique né de la confusion que font souvent les agents économiques entre plus values latentes et plus values réalisées.

Une plus value latente est un profit potentiel que l'agent économique n'a toujours pas touché. Ce profit n'est donc que provisoire et théorique. On parle de plus value latente lors de la valorisation des actifs monétaires, financiers ou autres.



Pour ce qui des plus values réalisées, elles renvoient aux profits réels qu'encaisse un agent économique en cédant ses actifs dans des conditions avantageuses.

On parle d'effet de richesse quand un agent économique constate une augmentation de la valeur de son patrimoine et en se basant sur cette illusion de sécurité financière augmente significativement sa consommation.

Toutefois, la conjoncture économique est instable et peut changer en un rien de temps.

Quand cela arrive, c'est la désillusion total pour ces personnes qui ont consommé et se sont endettés à proportion de leur richesse potentielle et non effective.

Ils peuvent se retrouver en situation de surendettement ou pire.

La crise des Subprimes illustre parfaitement les conséquences de ce phénomène.

Au tout début, les marchés immobiliers américains étaient florissants.

La demande croissante avait causé une hausse durable et soutenue des prix.

Pour pouvoir acheter leurs maisons, les américains s'endettaient de plus en plus ce qui fit que les prix de l'immobilier grimpaient encore et toujours.

Parallèlement, le taux d'épargne baissait puisque les gens avaient l'endettement facile.

Malheureusement, l'économie est changeante et en une nuit les actifs immobiliers ont perdu leur valeur et les consommateurs se sont retrouvés en surendettement.

Pour sortir de la dette, ils voulurent céder leurs maisons ce qui tira les prix de l'immobilier vers le bas.

Ce contexte d'incertitude et le sentiment de s'être appauvris avait contribué à une forte baisse de consommation sur les différents marchés.

posté le

Toutes les fiches fiscales >>