Reconduction de la prime Macron pour 2021 : les modalités à connaitre

THÈME : social
216 caractères
temps de lecture : 2 minutes

Reconduction de la prime Macron pour 2021 : tout savoir
Née en 2019 à la suite du mouvement social des "gilets jaunes", la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat (PEPA), dite prime Macron, est à nouveau reconduite pour 2021.

Prime exceptionnelle exonérée de l'impôt sur le revenu et de cotisations et contributions sociales, elle a vocation à augmenter le pouvoir d'achat des salariés, sans pour autant peser sur les finances des entreprises.

À savoir qu'elle doit être versée entre le 1er juin 2021 et le 31 mars 2022.

social


Quel est le montant de la prime Macron en 2021 ?

Pour rappel, les entreprises n'ont pas l'obligation de la verser et peuvent librement choisir le montant de la prime qu'ils versent à leurs salariés. Tous les salariés liés par un contrat de travail et présents dans l'entreprise à la date de versement de la prime sont concernés.

Le montant de la prime doit néanmoins respecter le plafond fixé à 1 000 € pour pouvoir bénéficier de l'exonération de charges sociales.
La prime Macron peut toutefois atteindre 2 000 € dans les cas suivants :

> Les entreprises qui ont mis en place un accord d'intéressement avant fin 2021
> Les entreprises de moins de 50 salariés
> Les entreprises engagées dans une démarche de valorisation des travailleurs de "2ème ligne".

Les salariés de la " deuxième ligne " étant ceux qui ont travaillé pendant le premier confinement en raison du caractère essentiel de leur activité (notamment les employés des commerces alimentaires et les chauffeurs routiers).


Quels avantages pour votre entreprise ?

Exonérée de cotisations et de contributions sociales, la prime Macron constitue une façon intéressante de récompenser et de fidéliser vos salariés.

En effet, elle est non imposable à l'impôt sur le revenu et exclue des ressources prises en compte pour le calcul de la prime d'activité et l'allocation adulte handicapé.

Notez que cette exonération concerne les salariés dont la rémunération n'excède pas 3 SMIC au cours des 12 mois précédant le versement de la prime.
De plus, elle ne doit pas venir en remplacement d'autres éléments de rémunération prévus par les usages en vigueur dans l'entreprise ou un accord salarial (primes contractuelles, primes conventionnelles).



Quelles sont les modalités pour la mettre en place ?

Le montant de la prime et sa modulation notamment doivent être prévus par une décision unilatérale de l'employeur ou un accord d'intéressement. Ce dernier doit être déposé sur la plateforme du ministère du travail.

Dans le cas d'une décision unilatérale, le comité social et économique (CSE) doit être informé avant le versement de la prime Macron. Attention, ce document peut être exigé lors d'un contrôle Urssaf.

Attention, les dirigeants assimilés salariés (Présidents de SAS et gérants minoritaires de SARL) ne peuvent pas bénéficier de la prime Macron du fait qu'ils ne cotisent pas à l'assurance chômage.



Vous souhaitez être accompagnés sur ces questions sociales et d'autres ? Vous envisagez d'externaliser la gestion de vos paies ? Contactez nos experts-comptables et bénéficier de leurs expertises.

posté le
Corrigé le 2021-10-11

Mots clefs en rapport :
cotisations contributions sociales / impôt revenu / cotisations contributions / contributions sociales / décision unilatérale / reconduction / social / exceptionnelle / impôt / revenu / cotisations / contributions / sociales / salariés / entreprises / travail / entreprise / exonération / intéressement / ligne / activité / rémunération / prévus / primes / décision /

Toutes les fiches fiscales