Quelles sont les aides pour les entreprises implantées dans un pôle de compétitivité ?

THÈME : technologie
177 caractères
temps de lecture : 2 minutes
Déjà visionné par 171 internautes

71 pôles de compétitivité ont été lancés par l'État en 2005 à travers tout le territoire français pour soutenir l'innovation, la croissance des entreprises et l'emploi, et enrayer le processus de désindustrialisation.

Depuis décembre 2020 il reste 55 pôles de compétitivité. Tous ont vocation à stimuler le développement de projets de recherche collaborative dans le secteur de l'innovation technologique, entre les entreprises (PME, startups et grands groupes industriels) et les unités de recherche publiques et privées.

Les projets sont cofinancés par l'État et/ou les collectivités territoriales qui complètent les financements privés.

technologie


Quelles aides pour les entreprises implantées dans un pôle de compétitivité ?

Mettant en réseau les acteurs de l'innovation, les entreprises peuvent accéder à des machines et des équipements qu'ils ne pourraient pas financer seuls. La mise en commun des compétences et des savoir-faire de chacun facilite la conception d'un nouveau produit ou d'un nouveau procédé ; ou permet de l'améliorer. On parle alors d'innovation incrémentale.

S'implanter dans un pôle de compétitivité permet :
>     une meilleure compétitivité et visibilité des entreprises sur leurs marchés en France, en Europe et à l'international
>     une meilleure diffusion des connaissances et des découvertes des universités et des organismes de recherche publics, tels que l'Inra ou l'Inserm.
>     une plus grande attractivité des territoires et l'ancrage des activités qui valorisent les ressources régionales de chaque pôle.

Labelisés par l'État, ils permettent aux entreprises implantées de soumettre leurs projets de recherche auprès du Fonds Unique Interministériel et de l'Agence Nationale de la Recherche. Elles peuvent solliciter les Fonds publics dédiés à la politique des pôles de compétitivités.

À savoir que les fonds publics regroupent :
>     l'Etat et les collectivités,
>     le Fonds Unique Interministériel,
>     l'Agence Nationale de la Recherche (ANR),
>     la banque d'investissement Bpifrance.

Ainsi, l'ANR a financé plus de 20 000 projets de recherche à des niveaux de maturité technologique variés entre 2005 et 2019. Le Fonds unique interministériel a distribué seulement 50 millions d'euros en 2019, contre 200 millions en 2016

Depuis 2019 et jusque 2022, l'Etat a lancé le quatrième Programme d'investissements d'avenir (PIA4) et a débloqué 20 milliards d'euros, réduisant ainsi les financements des projets de recherche. Désormais les pôles de compétitivité doivent davantage se tourner vers des financements privés et européens


posté le
Corrigé le 2021-08-15

Mots clefs en rapport :
entreprises pôle compétitivité / fonds interministériel agence / entreprises pôle / pôle compétitivité / pôles compétitivité / innovation entreprises / financements privés / fonds interministériel / interministériel agence / fonds publics / entreprises / pôle / compétitivité / pôles / innovation / collectivités / financements / privés / meilleure / publics / fonds / interministériel / agence / etat / anr /

Toutes les fiches fiscales