Quel est le montant des charges sociales à payer pour un salarié ?

140 caractères
temps de lecture : 1 minute
Déjà visionné par 225 internautes

Les charges sociales, ou cotisations sociales, obligatoires sont prélevées chaque mois sur la rémunération des salariés.
Elles permettent le financement de la protection sociale (vieillesse, prévoyance, maladie...) et sont prises en charge par l'employeur et par le salarié. En moyenne le taux global de charges sociales à payer pour un salarié s'élève à environ 22 %.

Elles sont déduites du salaire par l'employeur qui se charge ensuite de les reverser aux organismes concernés, notamment l'Urssaf.


Ci-dessous le détail du montant des cotisations sociales :

expertise comptable


Les charges sociales relatives à la retraite au 1er janvier 2020

Il s'agit ici des cotisations permettant de financer la retraite de base (sécurité sociale) et la retraite complémentaire (AGIRC-ARCCO). 

Retraite de base
- Assurance vieillesse déplafonnée, c'est à dire prélevée sur l'ensemble du salaire = 0,40%
- Assurance vieillesse plafonnée, pour un montant de salaire jusqu'à 3 428 euros/mois = 6,90 % 

Retraite complémentaire
 - Agirc-Arrco
Tranche 1 Jusqu'à 3 428 € par mois = 3,15 %
Tranche 2 Entre 3 428 € et 27 424 € par mois = 8,64 %

- Contribution d'équilibre généralisée (CEG)
Tranche 1 Jusqu'à 3 428 € par mois = 0,86 %
Tranche 2 Entre 3 428 € et 27 424 € par mois = 1,08 %

- Contribution d'équilibre technique (CET)
Tranche 1 Jusqu'à 3 428 € par mois = Pas de cotisation
Tranche 2 Entre 3 428 € et 27 424 € par mois = 0,14 %
    

Les cotisations sociales CSG et CRDS 

Ces 2 cotisations permettent de financer la sécurité sociale et de rembourser sa dette. 

Contribution sociale généralisée (CSG)
Elle est calculée sur 98,25 % du salaire brut, dans la limite de 164 544 EUR, et 100 % au-delà de ce montant. Son taux est de 9,20 % (dont 2,4 % non déductibles du revenu imposable). 

Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)
Elle est calculée sur la même assiette que la CSG (98,25 % du salaire brut, dans la limite de 164 544 € et 100 % au-delà de ce montant). Son taux est de 0,50 % non déductible du revenu imposable. 


L'assurance chômage 

Cette cotisation a été supprimée pour les salariés le 1er octobre 2018. Le financement de l'assurance chômage est seulement à la charge des employeurs (4,05 %, uniquement pour les salaires supérieurs à 1,6 fois le SMIC, soit 29 556,8 € pour 2020). 

posté le
Corrigé le 2020-09-07

Mots clefs en rapport :
retraite complémentaire agirc / tranche contribution équilibre / sociales salarié / salarié sociales / cotisations sociales / retraite base / retraite complémentaire / complémentaire agirc / assurance vieillesse / tranche contribution / contribution équilibre / csg del /

Toutes les fiches fiscales