Qu'est ce que la contre passation ?

227 caractères
temps de lecture : 3 minutes
Déjà visionné par 12074 internautes

La contre passation concerne les entreprises tenues de réaliser une comptabilité d'engagement.
Pour rappel, la comptabilité d'engagement est obligatoire pour les sociétés commerciales (SARL, SAS) et les entreprises individuelles imposées dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

La contre passation, également appelée extourne, est un procédé comptable qui permet de modifier une écriture déjà passée. À savoir qu'elles ne s'appliquent qu'à certaines écritures comptables.

Autrement dit, c'est l'opération par laquelle on annule une écriture portée en compte par une écriture en sens inverse. Par exemple, vous avez effectué un écriture mais vous voulez l'annuler. Les règles comptables vous interdise en théorie de la supprimer, il vous faut donc la contrepasser.

technique comptable


Comment bien gérer ses contres passations ?

Concrètement, il s'agit d'effacer une opération comptable en passant une nouvelle écriture, d'un montant identique, en sens inverse : les comptes débités à tort se retrouvent alors créditeurs, ou inversement.

Le plus souvent utilisée lors du passage d'un exercice comptable à un autre, la contre passation respecte ainsi le principe de séparation des exercices

De façon à vous assurer que les écritures qui nécessitent une contre passation sont bel et bien comptabilisées, nous vous conseillons vivement de mettre en place un journal comptable uniquement dédié à l'enregistrement des écritures qui font l'objet d'extournes sur l'exercice suivant.

Vous n'aurez ainsi plus qu'à éditer ce journal en le limitant à l'exercice clos et à contre-passer l'ensemble des écritures en comptabilité sur l'exercice suivant.

Certains logiciels comptables sont équipés d'un module qui permet de réaliser automatiquement les contres passations. Il est cependant nécessaire de sélectionner, au préalable, les écritures concernées.



Quelles écritures comptables sont concernées par la contre passation ?

En général, les écritures faisant l'objet d'extournes concernent à la fois l'exercice précédent clos, et l'exercice en cours.

Dans la grande majorité des cas, la contre passation ne concerne que les écritures dites " d'inventaire ", soit, des écritures de régularisation qui sont comptabilisées lors de la clôture de l'exercice telles que, entre autres :

  • les CAP - Charges à payer,
  • les PAR - Produits à recevoir,
  • les FNP - Facture non parvenues,
  • les FAE - Factures à établir,
  • les CCA (compte 486) - Charges constatées d'avance,
  • Les PCA (compte 487) - Produits constatés d'avance.

Illustration :
Une entreprise clôture son exercice le 31 décembre 2020. Le 1er septembre 2020, elle a enregistré et comptabilisé une quittance d'assurance multirisques d'un montant de 1 200 EUR, pour la période du 01/09/2020 au 31/08/2021.

Ainsi, le 31 décembre 2020, en vertu du principe comptable de la séparation des exercices, elle doit constater une CCA, en passant les écritures suivantes :
Elle débite le compte 486 - CAA, pour 800 € (1 200 X 8/12),
Elle crédite le compte 616 - Primes d'assurance, pour le même montant, soit 800 EUR.

Suite à la clôture de son exercice, 3 mois plus tard, le 31/12/2020, et à l'ouverture de son nouvel exercice le 1er janvier 2021, elle contre passe cette écriture en :

Débitant le compte 616 pour 800 EUR,
Créditant le compte 486 pour 800 EUR.

 

posté le
Corrigé le 2021-03-04

Mots clefs en rapport :
écritures comptables / contres passations / écritures extournes / passation écritures / passation / entreprises / comptabilité / comptable / écritures / comptables / contres / passations / exercices / comptabilisées / extournes / produits / cca / avance / assurance /

Toutes les fiches fiscales