Fiche Qu'est ce qu'un tableau (ou plan) d'amortissement ?

La fiche fiscale : qu'est ce qu'un tableau (ou plan) d'amortissement ? : les explications Adhésion sans engagement


Prévisionnel certifié à 125 € HT
Pour vos financements bancaires
démarrez
Comptabilité dès 25 € HT Mensuel
Visa fiscal compris
démarrez

Bilan annuel certifié dès 300 € HT
démarrez

Logiciel de comptabilité en ligne gratuit
s'inscrire
VOTRE Expert

Qu'est ce qu'un tableau (ou plan) d'amortissement ?

Recherche :

Qu'est ce qu'un tableau (ou plan) d'amortissement ?

161 caractères
temps de lecture : 2 minutes

Outil de suivi des immobilisations par excellence, le tableau d'amortissement permet aux entreprises d'estimer leurs amortissements. Il permet de matérialiser la durée des amortissements des immobilisations et des biens que l'entreprise acquiert.

À savoir que toutes les immobilisations corporelles sont amortissables, sauf les terrains et les oeuvres d'art. De même, certaines immobilisations incorporelles telles que les fonds de commerce et les brevets sont amortissables.

L'amortissement d'une immobilisation est un terme comptable qui définit la perte de valeur d'une acquisition faite par l'entreprise.

technique comptable




Tableau ou plan d'amortissement, il s'agit d'un tableau financier créé pour présenter la dépréciation qui affecte forcément une immobilisation, du fait du temps et de l'usure.

En effet, le bien acheté a toujours une durée de vie limitée.

Une fois ce délai écoulé, la comptabilité de l'entreprise considère qu'il est déprécié à 100% : sa valeur est alors nulle.




Le plan d'amortissement est donc établi sitôt que le bien est porté à l'actif du bilan comptable de l'entreprise, afin de mesurer son amortissement dans la durée.

Cette durée est variable, elle tient compte de :
>     L'obsolescence du bien
>     Son degré d'utilisation



La loi n'interdit, ni n'impose aucune manière de calculer l'amortissement d'une immobilisation.

Les entreprises ont donc le choix entre 2 méthodes de calcul de l'amortissement : le mode linéaire et le mode dégressif.


Le plan d'amortissement linéaire répartit la valeur financière de l'immobilisation en fonction de sa durée de vie qui s'exprime en année.

Les annuités d'amortissement sont linéaires, autrement dit, elles sont constantes.

L'entreprise améliore ainsi son résultat en allégeant son compte de résultat.


Tandis que dans un plan d'amortissement dégressif, le montant des annuités évolue de manière décroissante.  Dans la mesure où ce mode de calcul propose des annuités plus élevées en début d'utilisation, les dotations aux amortissements qui apparaissent dans le compte de résultat sont plus élevées que celles d'un taux linéaire, le résultat imposable de l'entreprise est ainsi réduit et en conséquence, les impôts qu'elle doit acquitter.


Attention, ce mode de calcul ne s'applique pas pour les biens les biens dont la durée de vie est inférieure à 3 ans, ni pour les véhicules de tourisme.


 


Quoiqu'il en soit, l'entreprise doit maintenir la même méthode de calcul pour les mêmes types d'immobilisations.



posté le
Corrigé le 2020-02-20

Toutes les fiches fiscales >>