Fiche Les modes de financement des biens

La fiche fiscale : les modes de financement des biens ? : les explications Adhésion sans engagement


Prévisionnel certifié à 124.9 € HT
Pour vos financements bancaires
prévisionnel
Comptabilité dès 24.9 € HT Mensuel
Visa fiscal compris
démarrez

Bilan annuel certifié dès 399 € HT
démarrez

Logiciel de comptabilité en ligne gratuit
s'inscrire
VOTRE Expert

Les modes de financement des biens

THÈME : banque
304 caractères
temps de lecture : 4 minutes

Le financement consiste à attribuer des ressources monétaires à votre entreprise en vue d'acquérir un bien qui requiert un grand investissement. Les financements que vous mettez en oeuvre doivent permettre de minimiser le coût de financement tout en assurant la stabilité et l'indépendance financière de votre entreprise.

Ainsi, il existe divers modes de financement quand vous voulez faire l'acquisition d'un bien pour votre société. Dans cette logique, les principaux moyens de financements sont classés en deux modes :

  • Le financement interne : son origine provient de vos associés, ou de vos fonds propres si vous êtes une entreprise individuelle. Rentrent aussi dans cette catégorie les subventions liées à un investissement perçues par l'entreprise ;
  • Le financement externe : son origine provient principalement des organismes financiers (banques etc.)
banque


Le financement interne : Les fonds propres et les quasi-fonds propres :

Ce sont des sources de financement qui regroupent tous les apports en capital et en comptes courants faits par vos associés créateurs, mais aussi les subventions d'investissement.

1.      Le capital social

Le capital social son des sommes que vos associés ont décidé de consacrer de façon définitive à la constitution de la société.

Il s'agit donc de fonds qui sont destinés à rester de façon durable dans votre entreprise, et non à être remboursés à ceux qui les ont apportés.

Ces fonds sont disponibles pour servir à financer les investissements en matériels ou les besoins d'exploitation de la nouvelle structure.

Si vous êtes une entreprise individuelle, on ne parle pas de capital social mais du compte de l'exploitant

2.      Les comptes courants d'associés

Les apports des associés en compte courant sont à différencier des apports initiaux en capital.

En effet, ces derniers correspondent à un prêt de vos associés à votre entreprise pour faire face à un besoin temporaire de trésorerie donc de financement.

Ces apports ont les mêmes caractéristiques des financements externes (banques..) car ils doivent être remboursés et génèrent des intérêts.

3.      Les subventions d'investissement

Ce sont des fonds qui vous sont versés à titre définitif, généralement par des collectivités territoriales, sans obligation de remboursement.

Elles sont définitivement acquises par votre entreprise et vous aident au financement d'investissements en biens.

Le financement externe

Le financement externe consiste à recourir à des moyens financiers extérieurs à votre entreprise.

On trouve donc :

1-      L'emprunt bancaire

L'emprunt bancaire est une  somme mise à la disposition de votre entreprise par un organisme financier, avec obligation de la rembourser selon un échéancier préalablement défini.

En contrepartie de son financement, l'organisme prêteur perçoit des intérêts rétribuant l'apport de fonds et les risques pris.

2-      Le crédit-bail

Appelé aussi location avec option d'achat (LOA), Le crédit-bail, est visiblement différent de l'emprunt, bien qu'il aide en général à financer le même type de biens.

En effet, lorsque vous financez un bien par le biais d'un emprunt, vous en êtes propriétaire dès le premier jour.

Par contre, dans le cadre d'un crédit-bail, pendant toute la durée du contrat, vous n'êtes pas propriétaire du bien.

Il s'agit d'une simple location associée d'une promesse de vente à l'issue de la période de location.

L'organisme financier possède donc le bien, vous le loue et s'engage à vous le vendre après une certaine période selon des conditions prédéfinies.

Cette technique vous offre certains avantages par rapport à un financement classique, à savoir :

  • elle ne pénalise pas le bilan de votre entreprise puisqu'elle ne figure pas dans les dettes ;
  • elle procure une meilleure garantie à la banque, car celle-ci n'est pas entièrement dessaisie du bien;
  • les échéances de loyers passent intégralement en charges alors que dans le cadre de l'emprunt, seulement les intérêts.

 

  • La location financière :

C'est un contrat de location pure, c'est-à-dire sans option d'achat.

S'il en existe une, c'est un contrat de crédit-bail et non pas un contrat de location financière.

Appelée également location longue durée, ce type de contrat, permet à un fournisseur, de mettre à votre disposition un bien, tout en gardant la propriété et sans prendre d'engagement de le vendre à la fin du contrat.

  • Le découvert autorisé :

Nommé aussi  facilité de caisse, c'est un découvert accordé par votre banque qui vous autorise à prélever, pendant une durée déterminée et dans une certaine limite, un montant qu'elle met à votre disposition.

Le solde de votre compte bancaire est donc négatif pendant toute la durée d'utilisation des fonds.

  • Le crédit fournisseurs :

C'est une facilité de trésorerie qui consiste en l'octroi par votre fournisseur de délais de règlement.
Mais si vous êtes une entreprise nouvelle, les partenaires exigent le plus souvent un paiement comptant, tant qu'ils n'ont pas testé votre fiabilité.

Ils n'acceptent donc pas toujours de vous accordez des délais de règlement.

posté le
Corrigé le 2020-06-29

Toutes les fiches fiscales >>