Les modes de financement des biens

THÈME : banque
209 caractères
temps de lecture : 2 minutes

Le financement consiste à allouer des ressources monétaires en vue d'acquérir un bien qui requiert un gros investissement.

Les financements que vous mettez en oeuvre doivent permettre de minimiser le coût de financement et de conserver l'indépendance financière de votre entreprise.

Il existe deux modes de financement des biens :

>     Le financement interne dont l'origine provient de vos associés, ou de vos fonds  propres si vous êtes une entreprise individuelle. Rentrent aussi dans cette catégorie les subventions liées à un investissement perçues par votre entreprise ;

>     Le financement externe dont l'origine provient principalement d'organismes financiers

banque


Le financement interne : Les fonds propres et les quasi-fonds propres

Ce sont des sources de financement qui regroupent les apports en capital social, les comptes courants d'associés et les subventions d'investissement.

Le capital social est constitué des sommes apportées lors de la création d'une société. Ces fonds peuvent permettre de financer les investissements nécessaires à l'exploitation de l'entreprise. Si vous êtes une entreprise individuelle, on ne parle pas en termes de capital social.

Les comptes courants d'associés correspondent à un prêt de vos associés à la société, souvent pour faire face à un besoin temporaire de trésorerie. Ces apports doivent être remboursés et génèrent des intérêts.

Quant aux subventions d'investissement, ce sont des fonds qui vous sont versés à titre définitif, généralement par des collectivités territoriales, dans le but de financer des biens d'équipement et sans obligation de remboursement.

Le financement externe

L'emprunt bancaire est une  somme mise à la disposition de votre entreprise par un organisme bancaire, avec obligation de le rembourser selon un échéancier préalablement défini. En contrepartie de son financement, l'organisme prêteur perçoit des intérêts rétribuant l'apport de fonds et la prise de risques.

Le crédit-bail et la location avec option d'achat (LOA) sont des modes de financement relativement souples, qui privilégient l'usage du matériel plus que sa propriété.

Par exemple, dans le cadre d'un crédit-bail l'entreprise peut louer un véhicule pour une durée déterminée, en contrepartie de mensualités. 3 parties sont impliquées : la société locataire, le fournisseur du véhicule et l'organisme de financement qui reste propriétaire du véhicule.

À l'issue de la période de location, la société a la possibilité de restituer le véhicule, de l'acquérir en levant l'option d'achat ou de renouveler le contrat. Contrairement à la location longue durée (LLD) qui implique obligatoirement la restitution du véhicule à la fin de la location prédéterminée.

En comparaison à un financement classique, le crédit bail, la LOA et la LLD vous avantage à 2 niveaux :
>     La location ne pénalise pas le bilan de votre entreprise puisqu'elle ne figure pas dans les dettes ;
>     Les échéances de loyers passent intégralement en charge alors que dans le cadre d'un emprunt, ce sont seulement les intérêts.

Enfin, vous pouvez aussi bénéficier d'un découvert autorisé par votre banque et de crédits fournisseurs, autrement dit de délais de règlement accordés par vos fournisseurs.

posté le
Corrigé le 2020-07-14

Mots clefs en rapport :
social courants associés / entreprise individuelle / subventions investissement / social courants / courants associés / véhicule location / biens / acquérir / investissement / entreprise / associés / fonds / individuelle / subventions / social / courants / société / intérêts / emprunt / bancaire / contrepartie / crédit / location / loa / véhicule /

Toutes les fiches fiscales