Le coût historique

Le coût historique est le concept selon lequel les actifs doivent être évalués en fonction de leur prix d'achat ou de l'argent réellement payé pour les actifs. Les normes exigent que les actifs soient déclarés au bilan en coût historique.

109 caractères
temps de lecture : 1 minute
Déjà visionné par 422 internautes
Lire ce contenu à haute voix


Le coût historique est la méthode privilégiée pour évaluer les actifs, car elle peut être prouvée. Il est facile pour une entreprise de regarder le titre d'une propriété et de voir ce qui a été payé pour cela. D'autres méthodes d'évaluation ou d'établissement des coûts, telles que le coût de remplacement ou le coût actuel, fluctuent en fonction du marché et de l'économie. Si ces méthodes étaient utilisées, l'entreprise signalerait chaque année la même parcelle de propriétés à des valeurs différentes en fonction du marché. Cette fluctuation viole le concept comptable ou la cohérence.

Les valeurs historiques des coûts ne changent pas d'une année à l'autre, de sorte que le concept de cohérence n'est pas violé. La méthode de calcul des coûts historiques pose certains problèmes. Par exemple, elle ne tient pas compte de la valeur temporelle de l'argent ou de l'inflation. Le concept de coût historique suppose que l'inflation n'est pas pertinente et ne valorise que les actifs en fonction du prix d'achat.

Les normes IFRS favorise plutôt la méthode de la juste valeur. Cette dernière, par contre, prend en compte non pas la valeur historique du bien mais plutôt sa valeur sur le marché. Les actifs de la société connaissent généralement des réévaluations, au cours de chaque année, du au changement de leur valeur.

posté le

coût historique coût historique coût historique coût historique coût historique coût historique historique coût actifs prix coût historique actifs prix argent normes entreprise méthodes marché valeurs cohérence historiques inflation

Questions en rapport :

Toutes les fiches fiscales