Fiche La méthode FIFO la fiche fiscalité

La fiche fiscale : la méthode fifo la fiche fiscalité ? : les explications Adhésion sans engagement


Prévisionnel certifié à 124.9 € HT
Pour vos financements bancaires
prévisionnel
Comptabilité dès 24.9 € HT Mensuel
Visa fiscal compris
démarrez

Bilan annuel certifié dès 399 € HT
démarrez

Logiciel de comptabilité en ligne gratuit
s'inscrire
VOTRE Expert

La méthode FIFO

254 caractères
temps de lecture : 3 minutes

À chaque fin d'exercice comptable, l'entreprise réalise un inventaire de son stock et doit donc le valoriser, autrement dit, estimer sa valeur pour la faire apparaître dans son bilan comptable. En effet il fait partie intégrante du patrimoine de l'entreprise.

Les stocks sont constitués de l'ensemble des biens qui interviennent dans le cycle d'exploitation d'une entreprise. Ils sont, soit vendus en l'état, soit consommés dans le processus de sa production.


En matière de gestion des stocks, la valorisation des sorties lors du calcul du coût de production, ou du coût de revient après stockage, se fait suivant trois méthodes d'évaluation :

> La méthode du coût unitaire moyen pondéré (CUMP) ;

> La méthode du coût réel qui met en exergue la notion de lot par article. C'est à dire les éléments stockés ayant le même coût à l'entrée en stock. C'est la valeur du lot prélevée dans le stock qui est retenue. Elle se décompose en différentes variantes :

                           o la méthode FIFO du Premier Entré, Premier Sorti
                           o la méthode LIFO du Dernier Entré, Premier Sorti
                           o la méthode de prélèvement d'un lot spécifique

> La méthode de la valeur de remplacement, Next-In, First-Out (NIFO).


technique comptable


Les entreprises doivent choisir la méthode la mieux adaptée à leur activité afin d'optimiser la valorisation de leur stock.

Une valorisation erronée impacte forcément le résultat de l'entreprise, et donc son imposition.

A savoir que la méthode de valorisation des stocks doit rester la même d'une année sur l'autre.


Le principe de la méthode FIFO est simple : les actifs achetés ou produits en premier sont aussi ceux qui vont quitter la zone de stockage en premier.

Autrement dit, le lot entré en premier sera consommé le premier.

Cette méthode est donc particulièrement utilisée par les entreprises qui commercialisent des denrées périssables, tels que les produits laitiers, les produits agro alimentaires.
En effet, une longue conservation est peu recommandée du fait de la perte de qualité inhérente à leur nature.

Egalement appelée méthode de l'épuisement des lots, dans le jargon des gestionnaires de stocks, la méthode du premier entré premier sorti repose sur une consommation séquentielle et chronologique des lots entrés dans les aires de stockage.

Sur le plan comptable, cela signifie que la valeur des premiers stocks sortants correspond au prix des premiers actifs entrés.

Cette méthode respecte l'évolution des prix du marché et permet une gestion juste et cohérente en fonction de l'usure et de l'obsolescence des articles.

En effet, une société a tout intérêt à se séparer de ses articles les plus anciens avant d'être abîmés en zone de stockage ou d'être remplacés par des modèles plus récents.

Mais en cas de forte fluctuation des prix au cours d'une année, la méthode FIFO répercute avec retard les variations de cours, ou de prix réel, des marchandises à l'achat.

Dans ce cas, même si le nombre d'articles stockés baisse, la valeur globale peut augmenter.
Cette incohérence donne une impression de profits alors qu'il n'en est rien.

Il n'existe pas de méthode idéale de valorisation des sorties de stocks.

Chaque méthode aboutit à une évaluation différente du stock final.


Quant à la méthode LIFO, elle est couramment utilisée aux États-Unis mais strictement interdite en France.

Décision prise par l'IFRS : le référentiel de normes comptables en vigueur pour les sociétés européennes, du fait que le LIFO révèle des chiffres d'inventaire obsolètes et sous-estime les bénéfices pour un revenu imposable inférieur.

posté le
Corrigé le 2019-11-05

Toutes les fiches fiscales >>