Fiche La communication non verbale


Dans un échange interpersonnel, toutes les informations que nous ne communiquons pas avec des mots sont regroupées sous le terme de communication non Adhésion sans engagement
Logiciel de comptabilité en ligne gratuit s'inscrire
Comptabilité dès 24.9 € HT / mois Visa fiscal compris démarrer
Bilan annuel certifié dès 299 € HT certifier

La communication non verbale

THÈME : social
299 caractères
temps de lecture : 3 minutes

Dans un échange interpersonnel, toutes les informations que nous ne communiquons pas avec des mots sont regroupées sous le terme de "communication non verbale". Ce langage corporel représente au moins la moitié des éléments transmis dans toute situation de communication.

social


Lors de nos interactions, nous envoyons et recevons continuellement des signaux : des comportements non verbaux porteurs de messages, au même titre sinon plus, que notre communication verbale.

Notre manière d'écouter, de chercher ou non le contact visuel, de nous positionner face à l'autre indique à quel point nous sommes impliqués et ouverts dans l'échange interpersonnel.

Quand notre langage verbal correspond à notre langage corporel, le message est clair et la confiance nait en conséquence. A l'inverse lorsque les mots que nous prononçons et notre langage corporel ne correspondent pas l'un avec l'autre, notre interlocuteur retiendra invariablement notre communication non verbale et cet échange confus induira de la méfiance.

Nos mouvements, nos intonations, nos gestes et nos expressions faciales sont des éléments caractéristiques de nos intentions et de nos émotions. Décryptons ce langage non verbal :
La voix tout d'abord, vecteur de nos mots, elle laisse transparaître nos tensions, nos sourires ou notre tristesse. La voix se fait chaleureuse ou froide lors de présentation de chiffres ou d'éléments purement techniques. Le timbre, le volume, le débit et l'intonation sont les éléments qui caractérisent la voix. Par exemple, une voix difficilement audible lors d'une prise de parole en public renvoie une impression de non-maîtrise du sujet.
Notre apparence physique et nos vêtements sont également porteurs de nombreux messages quant à notre personnalité. Inconsciemment, notre cerveau analyse l'apparence globale de notre interlocuteur avant même qu'il n'ait prononcé le moindre mot. En conséquence, dans le cadre d'un entretien de recrutement par exemple, il est important de respecter non seulement le code vestimentaire de la profession, mais également l'esprit de l'entreprise au sein de laquelle nous souhaitons travailler : l'effet miroir induit instantanément et totalement sympathie et positivité. 
Sans même un mot prononcé, nous sommes capables de lire diverses informations à travers l'attitude de notre interlocuteur. En effet, nos postures, nos mouvements et notre gestuelle sont aussi des indicateurs forts de ce que nous ressentons et de nos intentions réelles. selon que nous nous tenions face à face, côte à côte ou debout : notre positionnement face à notre interlocuteur véhicule notre rapport à lui s'adresse à son inconscient : dos droit et pieds bien ancrés dans le sol dénote une confiance en soi, une solidité et une force. A l'inverse, un dos courbé vers l'avant et un regard fuyant marquent une puissante impression de timidité, de malaise, de manque de confiance en soi et de nervosité.
Le regard enfin donne un maximum d'informations à qui sait les lire. Un contact visuel est souvent suffisant pour donner la réponse à une question. Domination, manipulation, fuite, anxiété, agacement, ennui, colère, chaleur, bienveillance, etc. se lisent dans un regard appuyé, fixe, fuyant, tourné vers le haut ou vers le sol. 

commercialement parlant, la communication non verbale est surtout abordée dans le cadre de l'entretien de vente. Le vendeur a tout intérêt à prendre en compte les éléments de communication non verbale de son interlocuteur et à soigner son langage corporel pour rendre sa communication cohérente et donc plus efficace. Par exemple, face à un interlocuteur fermé, il saura repérer les éventuels signes d'agacement ou de non-intérêt de façon à corriger le tir.

Les études récentes d'Amy Cuddy, une socio-psychologue, démontrent que le langage corporel a également une grande influence sur nos propres émotions et la façon dont nous nous percevons. Elle défend l'idée comme quoi le fait d'adopter une posture de confiance, de victoire - alors même qu'elle ne correspond pas à notre réelle émotion - nous rend effectivement plus confiant et augmente en conséquence nos chances de succès.

 

posté le
Corrigé le 2019-03-25

Mots clefs en rapport :
nos mouvements / nos intentions / nos émotions / interpersonnel / informations / nos / messages / contact / corporel / mots / mouvements / intentions / émotions / apparence / entretien / côte / soi / fuyant / agacement / intérêt /

Toutes les fiches fiscales