Fiche L'analyse micro-économique la fiche fiscalité

La fiche fiscale : l'analyse micro-économique la fiche fiscalité ? : les explications Adhésion sans engagement


Prévisionnel certifié à 125 € HT
Pour vos financements bancaires
démarrez
Comptabilité dès 25 € HT Mensuel
Visa fiscal compris
démarrez

Bilan annuel certifié dès 300 € HT
démarrez

Logiciel de comptabilité en ligne gratuit
s'inscrire
VOTRE Expert

L'analyse micro-économique la fiche fiscalité

Recherche :

L'analyse micro économique

THÈME : social
202 caractères
temps de lecture : 2 minutes

Les prémisses de la microéconomie remontent aux travaux fondateurs de l'école néoclassique, notamment autour des apports de Léon Walras à la fin du XIXe siècle.

La microéconomie est la branche de la science économique qui analyse les comportements des agents économiques individuels (la consommation, la production, l'épargne et l'investissement) et leurs relations sur les différents marchés où s'échangent les produits.

Le fonctionnement du marché concurrentiel, le modèle de la concurrence pure et parfaite, l'équilibre, les imperfections du marché et les biens collectifs sont les principaux thèmes qui relèvent traditionnellement de la microéconomie.


social




Le terme microéconomie est utilisé pour désigner l'étude des agents économiques, tandis que la macroéconomie désigne l'étude globale de l'économie, à travers des agrégats comme la consommation, la production, l'emploi.

La microéconomie apporte les fondements à la macroéconomie, les deux champs d'études se complétant.

La microéconomie s'intéresse aux interactions entre vendeurs et acheteurs (l'offre et la demande) et à la détermination des prix.

Les consommateurs sont considérés comme des offreurs sur le marché du travail et des demandeurs de produits et services, et inversement pour les entreprises.



Elle étudie particulièrement comment ces agents économiques déterminent leurs choix en fonction de leurs revenus et des informations transmises par l'environnement pour constituer un marché donné.





Pour étudier la façon dont les prix et les revenus interagissent sur un marché pour équilibrer l'offre et la demande, la microéconomie utilise des modèles mathématiques dans lesquels d'une part le consommateur possède une fonction d'utilité qu'il cherche à maximiser sous la contrainte de son revenu; et d'autre part, l'entreprise possède une fonction de production, sous la contrainte de laquelle elle cherche à maximiser son profit.



Elle est donc une théorisation globale de l'économie, qui part du comportement de l'individu.

Du fait de l'utilisation constante de la formalisation mathématique, la microéconomie est souvent stigmatisée comme trop abstraite.





Elle est ainsi accusée, à tort ou à raison, d'être déconnectée de la réalité économique et de s'éloigner de son statut de science sociale.



Autre critique: la microéconomie ferait la part belle au marché comme unique régulateur des relations entre les agents économiques.

L'Etat n'aurait qu'un rôle perturbateur face à un libéralisme autosuffisant pour allouer de façon optimale les ressources disponibles.



Or, non seulement le langage mathématique n'est pas indispensable pour comprendre les apports de la discipline,  mais en plus l'intervention des pouvoirs publics dans l'économie peut s'intégrer aux outils conceptuels de la microéconomie.

Enfin la confrontation de la théorie à la pratique permet de comprendre le fonctionnement réel des marchés.




posté le
Corrigé le 2019-10-02

Toutes les fiches fiscales >>