Fiche Qu'est ce qu'un Loueur en Meublé Non Professionnel LMNP ?

La fiche fiscale : qu'est ce qu'un loueur en meublé non professionnel lmnp ? : les explications Adhésion sans engagement


Prévisionnel certifié à 124.9 € HT
Pour vos financements bancaires
prévisionnel
Comptabilité dès 24.9 € HT Mensuel
Visa fiscal compris
démarrez

Bilan annuel certifié dès 399 € HT
démarrez

Logiciel de comptabilité en ligne gratuit
s'inscrire
VOTRE Expert

Qu'est ce qu'un Loueur en Meublé Non Professionnel LMNP ?

THÈME : forme juridique
183 caractères
temps de lecture : 2 minutes
Loueur en Meublé Non Professionnel est un entrepreneur qui met en location un meuble
forme juridique


Le principe est d'acquérir un bien immobilier, de le meubler et de le louer (location ou bail commercial).


Le LMNP est une activité fiscalement commerciale donc les profits qui en résultent sont imposés à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Ensuite, en fonction du chiffre d'affaires réalisé, il faut opter pour un des régimes d'imposition prévu par la loi (micro-entreprises, réel simplifié, et réel normal).


En deça de 32 600 € de chiffre d'affaires (au prorata si courant d'année civile), le loueur en meublé relève du régime des micro-entreprises.

Pas de comptabilité à tenir, et abattement forfaitaire pour frais de 50%.

Vous êtes alors imposé sur la moitié des loyers encaissés.

Il est possible d'opter sur option pour le régime du réel même si le CA est inférieur à 32 600 euros.


Au-delà de 32 600 € de recettes annuelles, le loueur en meublé est soumis au régime du réel (simplifié en deçà de 777 000 Euros).
Il est donc nécessaire de réaliser un bilan cerfa 2033 pour déterminer le résultat de l'exercice fiscal, selon les règles des BIC et peut donc notamment déduire de ses recettes (donc à entrer dans le bilan en charges) :

  • les frais d'acquisition (droits d'enregistrement)

  • les travaux d'entretien et de réparations courants

  • les intérêts d'éventuels emprunts

  • l'amortissement sur le prix d'achat du bien et sur les gros travaux non déductibles.

Les déficits (pertes) éventuels sont alors imputés :

  • sur le revenu global du loueur professionnel (dans la déclaration d'impôt sur le revenu)

  • sur les bénéfices réalisés au cours de la même année et des 10 années suivantes.

Il est à noter qu'une lmnp est exclue du champ d'application de la TVA par défaut, or sur option il est possible de renoncer à la franchise en base de TVA pour pouvoir récupérer la TVA sur les travaux réalisés.


La LMNP peut donc être intéressante d'un point de vue fiscal car vous récupérez la TVA, vous amortissez le prix d'achat du bien, et vous êtes imposés sur le réel du résultat.

La contrepartie est la réalisation de déclaration de TVA et un bilan annuel.


Attention, par défaut la majoration de 25% de l'assiette servant à calculer les charges sociales et l'impôt sur le revenu s'applique.

Pour l'éviter pensez CGA ou Expert comptable conventionné...
posté le
Corrigé le 2015-11-11

Toutes les fiches fiscales >>